Carnet de route

D'Hirmentaz à Tré le Saix

Le 24/02/2013 par LECHIEN Gérard

C’est sous la pluie que nous prîmes la route pour Lullin ce vendredi après-midi.
Jean-Louis nous attendait au chalet et avait préparé le repas, saucisses au chou accompagnées des incomparables pommes de terre d’Evelyne… Il fallait prendre des forces pour la sortie du lendemain, montée au col de Chavan, départ prévu 9 h.

A notre réveil le samedi matin, il neige. Nous maintenons notre destination, mais arrivés à la Chévrerie, on nous informe que le parking est impraticable, il est inondé. La randonnée longeant au départ la rivière et la météo étant peu engageante, nous décidons d’abandonner le col de Chavan pour une balade vers Hirmentaz.

Finalement c’est vers 11 h, il neige toujours, que nous chaussons les raquettes. L’ascension vers les crêtes au-dessus d’Hirmentaz ne nous permettra pas de découvrir le paysage. Nous nous réfugierons sous les épicéas pour prendre un rapide casse-croute. Le temps ne s’améliorera pas et c’est dans une purée de pois, le vent et le grésil  qui nous piquent le visage, que nous traçons notre chemin. Une petite descente verglacée pimentera notre retour aux voitures.

Nous apprécions de retrouver la douce ambiance du chalet après cette journée passée dans le froid.

La météo du lendemain s’annonce plus clémente et nous prévoyons d’aller « Sur la  Pointe », c’est le nom de ce sommet, qui culmine à 1657 m.

Dimanche matin il fait beau, mais les petites routes pour atteindre le hameau de l’Ermont sont enneigées et Michel doit chaîner pour franchir les derniers kilomètres.
Nous chausserons les raquettes plus tard que prévu. Vers midi nous atteignons, par une piste bien marquée, les chalets des Nants. La neige est abondante et nous apprécions de ne pas avoir à faire la trace. Mais voilà, notre itinéraire bifurque à droite en direction de Tré le Saix. Il n’y a plus aucune trace ! Nous décidons de faire la pause casse-croute au soleil, au pied d’un chalet d’alpage. Après un petit café nous repartons.

Malgré les raquettes nous nous enfonçons d’une trentaine de centimètres dans la poudreuse, parfois bien d’avantage. Françoise peut en témoigner ! Nous nous relayons en tête de file.
Nous arrivons bientôt au bord du ruisseau qu’il nous faut traverser. Celui-ci, cependant est légèrement en contre-bas du chemin, les rives sont abruptes, il faut passer sur des pierres enneigées ou verglacées et cela semble délicat. Nous hésitons. Moins timoré, Pascal s’engage le premier et mis en confiance le petit groupe franchit l’obstacle sans encombre. Rude et courte montée, nouvelle descente, nouveau ruisseau au franchissement facile, et une dernière pente nous mène aux pâturages de Tré le Saix où nous découvrons « Sur la Pointe ». Notre progression est peu rapide, nous faisons la trace depuis les Nants, aussi, compte tenu de l’heure déjà avancée, nous laissons le sommet et continuons sur le chemin du retour.

Très agréable journée, petites bières à Lullin et retour sur Troyes pour Elisabeth, Michel et Pascal.

Merci aux participants qui ont contribué à la réussite de ce weekend, Marie-Christine et Jean-Louis, nos hôtes, Elisabeth, Françoise, Marie-Claire, Michel, Jean-Luc et Pascal.

Gérard

CLUB ALPIN FRANCAIS AUBE
MAISON DES ASSOCIATIONS
63 AVENUE PASTEUR
BUREAU N° 102
10000  TROYES
Contactez-nous
Tél. 03 25 79 53 18
Permanences :
Mardi de 15h30 à 18h30 , Jeudi de 17h00 à 19h30
Agenda