Carnet de route

Gorges et dentelles, caves et vieilles pierres

Sortie :  Couleurs d'automne dans le Vaucluse du 08/10/2016

Le 26/10/2016 par MARCEL Jean-Marie

En ce samedi 8 Octobre nous nous retrouvons 13 cafistes aubois au gîte des dentelles à Gigondas où Patricia, maitresse des lieux, nous accueille : chambres individuelles, salles de bains grande salle à manger et cuisine collectives mais …nous aurons un traiteur qui nous apportera nos dîners tous les soirs, le luxe, enfin il y aura quand même la vaisselle à faire !

En attendant notre 1er repas nous nous réunissons autour d’un verre de Champagne ( pas de flûtes ni coupes dans la vaisselle…)et de notre GO Michel qui nous fait un certain nombre de propositions de randos ou visites parmi les nombreuses possibilités offertes par cette région aux confins de la Drome et du Vaucluse.

Plongée progressive dans les Gorges de Toulourenc

1er jour départ pour le village de Veau pour remonter le cours de cette rivière Toulourenc bien calme et qui, on l’espère le restera pour la journée( Michel nous avait quand même recommandé de prendre un short et un maillot, donc méfiance) ; Le matin nous remontons son cours par un sentier épousant les hauteurs des falaises qui la bordent ; nous admirons au passage des varappeurs d’un bon niveau au vu des aplombs qu’ils franchissent.

L’après-midi c’est la descente du lit, on va y aller crescendo : largo on marche tranquillement au bord d’une eau bien calme dans un lit bien large, moderato pizzicato le lit se rétrécissant il faut sautiller de cailloux en ilots  pour éviter de mouiller ses chaussures, furioso lorsqu’il faut franchir de gros rochers pour ne pas tomber dans les rapides, puis glissando ou gracioso selon l’habileté de chacun et enfin trempissimo lorsque la gorge se resserre ne laissant aucunes chances, aux allergiques du bain forcé, de ne pas ressentir l’humidité qui monte qui monte qui monte… On termine enfin pianissimo tranquillo à la sortie de la gorge qui s’évase en pleine lumière.

Au retour arrêt à Vaison la Romaine, d’abord en terrasse, puis nous traversons le pont romain pour monter dans le village médiéval jusqu’au ruines du Château féodal.

Exploration dans les  dentelles

2ème jour. Au départ de Gigondas nous attaquons tout de suite l’ascension vers ces dentelles toute blanches, abruptes, ajourées, finement ciselées qui nous séduisent et nous attirent depuis notre arrivée. Le sentier traverse gentiment un bois de chênes verts puis devient très caillouteux et raide. Au détour d’un col on arrive devant une des nombreuses fenêtres que les érosions ont percées dans cette roche calcaire. Mieux vaut rester au bord, les traverser c’est plonger dans le vide. Nous arrivons après quelques tâtonnements au pied du  lieu-dit « chambre du Turc », petite grotte bien perchée qui pouvait abriter un garde sarrasin surveillant la vallée. Une escalade un peu exposée  permet aux plus téméraires d’y pénétrer et de constater qu’au-dessus après un zig et un zag, il y a une ouverture en forme de tunnel qu’il faut passer à plat ventre et qui donne sur l’autre versant à pic… demi-tour.

Retour à Gigondas à travers bois, garrigue et vignes où restent quelques grappes bien agréables à déguster.

Balade autour de Malaucène

3ème jour. Malaucène, village provençal, est le point de départ de notre randonnée mais aussi celui de la route menant au Ventoux. D’ailleurs quelques cyclistes, encore bien frais, qui partaient à l’assaut de ce sommet mythique du Tour de France, nous ont doublés. On s’arrête à la chapelle ND du Groseau, reste d’un ancien monastère du XII° résidence d’été des Papes  puis à la source du Groseau où nous faisons le plein…d’eau.

Nous quittons la route pour un bon sentier qui nous amène à la Chapelle saint Piaud, encore une et ce n’est pas fini d’où nous découvrons les pentes  désertiques  du Ventoux qui nous dominera presque toute la journée. Nous passons à quelques encablures de l’abbaye sainte Madeleine occupée par des moines puis nous nous laissons attirer par l’abbaye de l’annonciation occupée, elle,  par des nones et nonettes mais que nous ne verrons pas.

Retour à Malaucène à travers vignes et oliveraies.

Regorges mais de la Nesque

4ème jour. Une heure de route pour atteindre le village de Monieux que nous traversons pour monter à l’assaut de ce qui reste de ses fortifications : Quelques murs et une tour. De là nous nous dirigeons vers les falaises de la rive droite de la Nesque. Parcours très accidenté avec des échappées impressionnantes sur le fond des gorges et sur les falaises de la rive droite bien érodées, avec un camaïeu d’ocres qui ne manque pas de séduire les photographes. Le sentier descend dans le fond de la rivière pour arriver à une chapelle saint Michel à demi « troglodyte » à l’abri d’un surplomb. La remontée côté rive droite est aussi impressionnante : le sentier longe le bord de la falaise et on aperçoit notre passage rive gauche…Waouh !!!

On termine au bord d’un lac,  puis en  terrasse à Monieux d’où nous repartons sans remarquer qu’un appareil photo est resté pendu au dos d’une chaise…et le soir à Gigondas « j’ai oublié … », passons !!!

Sur le chemin du retour on visite la cave de Terra Ventoux. Dégustation, on rentre avec des coffres un peu plus chargés qu’à l’aller….

Séguret, un des plus beaux villages de France,

5ème jour. La météo nous dicte ses choix et il faut privilégier les visites. Séguret est  ce qu’il y a de plus proche. Le matin on parcourt les calades (rues en pente pavées de pierres) de ce vieux village à flanc de colline. On monte aux ruines de l’ancienne tour qui était le point haut des remparts qui ont pratiquement disparu.

L’après-midi  randonnée pas trop humide d’une dizaine de km autour de ce village

Nous terminons la journée à « la cave », où la dégustation permet de découvrir les appellations comme le Gigondas, le Vacquéras, le Beaume de Venise, et un blanc issu du cépage viognier propre aux côtes du Rhône.

Villeneuve lès Avignon et Avignon ou la splendeur du Gothique

6ème jour. La météo commande toujours et ce sera Avignon

Le minibus de Luc nous emmène tout d’abord au fort Saint André à Villeneuve-lès-Avignon, l’occasion de réviser le vocabulaire architectural des fortifications médiévales : Archères, Barbacanes, Creneaux et Merlon, machicoulis, bretèches…à vos dicos. De ces fortifications on découvre le fameux pont d’Avignon (Pont Bénezet) et l’impressionnant  palais des Papes,  au loin le  Ventoux (il faudra y revenir par beau temps) et les dentelles.

La chartreuse : ce monastère était au départ l’hôtel particulier d’un cardinal devenu pape (InnocentVI)  qui en fit don à l’ordre des Chartreux ; il faut dire que son prédécesseur (Clément VI) lui laissait un très somptueux logement de fonction : le Palais des Papes juste en face de l’autre côté du Rhône.

Le palais des papes

Splendeur de l’architecture gothique méridionale moins ajourée que nos églises du même style.

20 ans de travaux dans ce 14ème siècle ; un bref séjour de  quelques papes pendant  une  dizaine d’années   et un témoignage architectural.

 

 

Dernier soir

Notre ami traiteur nous a concocté un repas de fête foie gras, lotte sauce langoustine etc…

On en a profité pour goûter quelques crus locaux mais après une coupe de Champagne…

Belle soirée de fin de séjour donc et un grand merci à notre GO qui sut nous faire découvrir une belle palette des richesses très variées de cette région.

J2M







CLUB ALPIN FRANCAIS AUBE
MAISON DES ASSOCIATIONS
63 AVENUE PASTEUR
BUREAU N° 102
10000  TROYES
Contactez-nous
Tél. 03 25 79 53 18
Permanences :
Mardi de 15h30 à 18h30 , Jeudi de 17h00 à 19h30
Agenda