Carnet de route

A gorges desséchées ou Rando automnale dans le Vaucluse

Le 13/10/2017 par Finet MarieClaire

Nous sommes 9 partis en direction de Fontaine de Vaucluse pour le centre départemental de loisir et plein air où nous passons la nuit après un repas très animé par un groupe d'heureux collégiens en classe verte.

Malheureusement Claude qui a imaginé et préparé cette sortie ne put venir. C'est Michel qui reprend les rênes aidé par les « expertes » en SityTrail, Françoise et Momo.

 

Au matin le ciel bleu nous encourage alors que 20km et 600m de montée nous séparent de notre point d'arrivée à Gordes. Michel nous concocte une petite variante version pierrier pour accéder au Mourre (Tête en occitant) de la Belle Etoile. Nous cheminons dans une forêt de chênes verts et d'arbustes épineux très attirés par les bras et las jambes dénudés (n'est ce pas, Elisabeth?).

Passage par l'abbaye de Sénanque. Dommage les lavandes ne nous ont pas attendus pour remplir du bleu du même nom le premier plan de nos photos de ces austères bâtiments.

Puis c'est l'arrivée à Gordes où nous attendent les taxis qui nous ramènent à notre point de départ, faute d'hébergements abordables dans ce joli village perché mais huppé.

Ambiance de nouveau assurée par les collégiens nullement fatigués par une journée de VTT, canoë et escalade...

 

Le jour suivant c'est jour de marché....en fait non, c'est l'autre incontournable de la région, le mistral.

Le taxi nous ramène à Gordes mais nous abandonnons l'idée de parcourir ses jolies ruelles où le vent froid s'engouffre férocement. La descente pour rejoindre les gorges de la Véroncle permet d'apercevoir des champs de cerisiers et de chênes truffiers bien défendus par leurs barrières électriques. De toute manière ce n'était pas le temps des cerises...

Un beau parcours sportif dans les gorges complètement à sec et abritées du vent froid où de belles falaises nous dominent et c'est l'arrivée à Murs.

Recherche d'un bar pour nos gorges asséchées elles aussi, puis petite soirée tranquille dans un gîte confortable où le seul bruit est celui du vent qui souffle au dehors...

 

Réveil heureux sous un ciel bleu et non venteux. Cette fois nous remontons les gorges de Vaumale jusqu'au col de la Ligne où se dévoile un autre incontournable de la région, le blanc Mont Ventoux.

Nous y trouvons le Mur de la Peste que nous longeons jusqu'à notre rustique gîte la Ferme St Hubert où, fins cuisiniers, nous nous préparons un savoureux repas de manchons de canard aux pommes sarladaises !

Petite parenthèse historique : « Le Mur de la Peste est un rempart édifié dans les monts de Vaucluse afin de protéger le Comtat Venaissin de la peste qui frappa Marseille et une partie de la Provence en 1720-1722 ». Pour plus de détails consulter ce cher Internet...

 

Cette fois une longue étape nos attend. Il faut rejoindre le village de Méthamis en passant par les gorges de la Nesque. C'est dimanche donc jour de chasse, les coups de fusil et les clochettes des chiens ne sont pas trop rassurants mais des chasseurs plutôt sympathiques nous assurent que nous risquons rien sur le GR. Ouf !!

C'est donc une première descente dans la gorge juqu'à la chapelle St Michel abritée sous la falaise, remontée jusqu'au point de vue sur la route de l'autre rive, puis redescente par un petit sentier acrobatique pour rejoindre la « Cathérale de la Nesque », vaste salle ovale et tès haute entre 2 étroitures de la gorge. Ambiance très fraiche mais impressionante récompensant les efforts pour y arriver.

15 km encore et nous atteignons notre gîte à Méthamis. Très bon accueil avec apéritif, jus de raisin, confitures maison et raisin muscat de la propriété.

Pour ce dernier jour plus de gorges. Les vignes nous offrent quelques grappes de muscat non vendangées tout en suivant tranquillement (si on fait attention au balisage, n'est ce pas Momo ?) le GR qui monte et descend et remeonte et redescend jusqu'à Fontaine de Vaucluse.

Le Ventoux omniprésent ces derniers jours disparaît remplacé par la plaine abritant Isle/Sorgue et Carpentras...

Partout les traces de la sécheresse qui sévit dans la région depuis plusieurs mois avec cours d'eau à sec et risques d'incendie encore élevés malgré la saison tardive.

 

A Fontaine de Vaucluse, quelques centaines de mètres supplémentaires nous amènent à un endroit permettant d'abreuver notre gorge d'un liquide ambré. Au moins celles ci ne seront plus à sec.

 

C'est la fin de notre beau périple ensoleillé avec un bilan de 97km et environ 3400 m de dénivelés positifs et négatifs en 5 jours. Un seul regret, c'est que Claude n'ait pas pu y participer après tout le travail de préparation qu'il a accompli. Merci à lui.

 

CLUB ALPIN FRANCAIS AUBE
MAISON DES ASSOCIATIONS
63 AVENUE PASTEUR
BUREAU N° 102
10000  TROYES
Contactez-nous
Tél. 03 25 79 53 18
Permanences :
Mardi de 15h30 à 18h30 , Jeudi de 17h00 à 19h30
Agenda