Carnet de route

Chamonix Zermatt

Le 16/07/2018 par Dominique Cresson

Des réactions après la Haute route alpine CHAMONIX-ZERMATT :

"La Haute Route Alpine" Chamonix-Zermatt est un très beau périple nécessitant une bonne condition physique ainsi qu'une bonne base technique. Les paysages sont merveilleux, surtout en basculant de l'autre côté d'un col ou sur les sommets du Pigne d'Arolla (3790 m) et de Tête Blanche (3710 m). On a eu cette chance d'avoir des étapes peu fréquentées pour apprécier les lieux, bénéficiant tout de même de quelques cordées présentes à certains moments. Les paysages changeant constamment, rendant le repérage du chemin pas toujours facile. Nous avons aussi eu la chance d'avoir un temps magnifique tous les jours. Ainsi nous avons "savouré" les paysages grandioses, c'est un vrai plus. Notre petit nombre nous a permis d'avoir une bonne ambiance générale, y compris dans les difficultés. Le seul bémol est l'absence d'indications pour l'accès à certains refuges ; cela nous aurait permis d'éviter ou d'anticiper quelques situations délicates. C'était une belle aventure !

La célèbre Haute Route Chamonix-Zermatt fut une belle expérience, tant physique, que technique, tant humaine qu’esthétique !

- Physique : car 7 jours d'alpinisme n'est pas de tout de repos : on teste nos capacités à vivre et marcher plusieurs jours en haute altitude dans une grande variété de terrain, le dénivelé nécessite de bonnes ressources physiques et mentales, ainsi qu'une certaine endurance.

- Technique : car nous avons eu l'occasion d'utiliser des broches à glace pour un passage délicat en glace, de désescalader en crampons, d'apprendre à varier les longueurs d'encordement selon le terrain...

- Humaine car il n'est jamais simple de vivre et marcher dans des conditions parfois difficiles avec d'autres, chacune et chacun ayant son tempérament, son caractère. Nous nous connaissions depuis peu, et pendant 7 jours nous nous sommes fait confiance, entraidé, dans un environnement parfois «hostile». Humaine : aussi par les rencontres que nous avons pu faire dans les refuges (cabane), que ce soit avec les gardiens, les guides que les autres "randonneurs alpins" comme nous : une vraie leçon de vie !

- Enfin esthétique car il est indéniable que nous avons vu des paysages glaciaires magnifiques, du haut au bas des glaciers, partagé la table et l'hébergement dans des refuges aux localisations surprenantes, vécu en immersion totale en haute altitude pendant plusieurs jours !

Magnifique Haute route, mais difficile !

Lorsque j'ai rejoint le club alpin, j'avais 3 objectifs, le Mont-blanc, le GR 20 et Chamonix Zermatt : grâce aux encadrants CAF et avec un peu de courage mes vœux sont réalisés.

Cette haute route n'est pas faite pour tout le monde, très difficile, nous sommes quelques fois à la peine : le parcours a été bien planifié, malgré l'absence de quelques traces pour certaines cabanes suisses ; ce qui laissent à désirer et peut être dangereux.

Les cabanes (refuges) sont parfaites concernant la nourriture et l'accueil. Une très bonne ambiance au sein du groupe tout le long du parcours, mes 3 compagnons de cordées, des plus agréables et compétents.

Trois jours après notre retour, j'ai encore la tête au cœur des cimes, et si tout le monde ne parle que de la victoire des bleus, c'est surtout la victoire sur nous-mêmes que je retiens. Comme dans les notes (qui précèdent) de mes compagnons de cette aventure, je relève, la cohésion globale du groupe et au final la solidarité de chacun pour que tout se passe au mieux. La qualité des "cabanes" pour la restauration, le couchage, même si dans certaines il manque un peu de place pour y poser nos affaires et nos sacs !

Quelle chance cette météo, qui nous a permis de vivre dans cet univers merveilleux, et au fil des jours d'être serein, sans crainte des péripéties nuageuses…

Nous avons vécu une bien belle aventure, essentiellement entre 2500 et 3800 m, dans des terrains aussi variés que les pâturages (sans les ruminants qui vont avec), la rocaille ou les rochers, les névés, les moraines, les glaciers.

Cela a déjà été exprimé, c'est une aventure humaine et montagnarde qui demande un bon physique, un savoir-faire technique, une certaine cohésion, de la solidarité, de la réflexion, de l'écoute. Chacune et chacun, à un moment donné à dû se dépasser, aller chercher au-delà de lui-même.

Cette semaine a nécessité une longue et sérieuse préparation, et le vécu en valait bien la peine !

Chacun exprime ses  "Remerciements" à l'encadrant ainsi qu'à chaque autre membre de l'équipée, c'est bon signe …

A quand la prochaine !

CLUB ALPIN FRANCAIS AUBE
MAISON DES ASSOCIATIONS
63 AVENUE PASTEUR
BUREAU N° 102
10000  TROYES
Contactez-nous
Tél. 03 25 79 53 18
Permanences :
Mardi de 15h30 à 18h30 , Jeudi de 17h00 à 19h30
Agenda