Carnet de route

la Vézère dans l'ère du temps

Sortie :  Randonnée itinérante en Vallée de la Vézère du 05/10/2019

Le 09/11/2019 par Pratesi Elisabeth

Dans l’automne naissant, nous voici, 11 cafistes partis sur les chemins le long de  la Vézère  dans le Périgord noir.

Le Périgord est blanc, vert,  central,  le notre est noir pour ses forêts de chênes verts au feuillage sombre et dense

La visite  de Périgueux, notre point de départ a été une belle découverte pour le centre ancien à la magnifique architecture bien conservée.

Et puis ce cheminement  à travers les prairies, les pâturages où de  belles vaches brunes paissaient sous ce soleil très doux avant les premiers  frimas

Des  villages élégants aux longs toits pentus couverts de tuiles brunes ; toujours cette harmonie dans nos régions entre le logis des  hommes, la robe des animaux et celle de la terre.

Pas à pas découvrir au fil de nos ballades ce charme des lieux que seul  le voyage à pied permet de goûter et  de se fondre dans cette harmonie sereine.

Voici les  troglodytes, petites habitations  « écologiques » ,  dans les falaises creusées par la Vézère. A  l’abri   des   animaux sauvages, nos lointains ancêtres avaient déjà trouvé un peu de confort et de sécurité.

J’ai  songé  à eux sur ces sentiers bien marqués  aujourd’hui parcourus,  nous,  pour le  plaisir , eux, arpentés pour leur survie !

Et puis Lascaux, grotte reproduite et superbe qui devait être un endroit de réunion ou de culte, sans doute un lieu magnifique à cette époque si lointaine

Dessins précis, , aurochs aux ventres rebondis par un renflement de la roche, cavalcade de chevaux, et autres animaux semblant guetter dans  l’encoignure d’un rocher.

Sans doute un lieu spirituel, protecteur sans doute, crainte et admiration mêlées  dans un environnement hostile, peut-être !

Et de nouveau au fil de l’eau , d’autres beaux villages à l’architecture soignée , construits de grosses pierres dorées que le soleil éclaire, encore, demeures chaleureuses, envie de s’y blottir et que le temps s’arrête.

Une abondance de noix, de châtaignes, de figues écrasées sous nos pieds a jalonné notre marche, j’aime ces régions d’abondance où la nature nous envoie généreusement mille richesses.

Se baisser, cueillir, ramasser, goûter, se régaler, s’émerveiller.

Magnifiques journées d’automne aux couleurs bien marquées où passé et présent  mêlés  ont été notre quotidien si  loin, si proche,  un peu semblable.

Une histoire, notre histoire  commencée  sur les rives de la Vézère et qui au fil du temps, au fil de l’eau imprime jour après jour une page de ce long roman.

Elisabeth

 







CLUB ALPIN FRANCAIS AUBE
MAISON DES ASSOCIATIONS
63 AVENUE PASTEUR
BUREAU N° 102
10000  TROYES
Contactez-nous
Tél. 03 25 79 53 18
Permanences :
Mardi de 15h30 à 18h30 , Jeudi de 17h00 à 19h30
Agenda